Des Robitaille qui sont encore membres d'une Nation indienne américaine ?

Traduit par René Robitaille, Saint-Lambert-de-Lauzon

Oui, c'est vrai!Flag of the Wyandotte Nation of Oklahoma

Après près de quatre ans de recherches, le numéro 3 de ma série de travaux dans ce domaine, Robitailles in America, est  publié sur le site Web de l’Association des familles Robitaille!

Vous pouvez suivre les traces d’un descendant de Robitaille né à L’Ancienne-Lorette à la fin des années 1700, et alors qu’il parcourait les États-Unis,  décida de s’établir dans l’Ohio et d’ouvrir un poste de traite.

Peu de temps après son arrivée, il épouse la fille d'Isaac Zane et de Myeerah Zane, Elizabeth, cette dernière étant donc la fille d'une princesse indienne Wyandot. «Trader» Robitaille et son épouse Elizabeth ont eu deux fils, Robert Grant et James.

Peu de temps après leur naissance, leur père est décédé. Quelques années plus tard, leur mère se remarie et les garçons se rendent à Montréal.  Ils suivent leurs études sous la direction et le soutien de leurs oncles Robitaille.

Au Canada, Robert Grant épouse une Canadienne française et collabore avec Louis-Joseph Papineau et les patriotes à la Rébellion de 1837-1838. Devenu médecin, le frère de Robert Grant, James, s'établit à St-Roch-de-l’Achigan, épousa une Archambault, éleva sa famille de huit enfants et, comme son frère, se rallia à la Rébellion.

Robert Grant est retourné aux États-Unis et est devenu un membre actif de la tribu indienne Wyandot.  Des deux enfants de James qui ont émigré aux États-Unis, l’un a rejoint son oncle sur le territoire indien où il a épousé sa cousine et a élevé une famille de neuf enfants. Robert Grant et son neveu ont été une nouvelle fois contraints de déménager, cette fois dans ce qui est devenu plus tard l'état de l'Oklahoma où ils ont élevé leur famille.

Le document raconte la vie de Robert Grant et de James et celle de leurs enfants et petits-enfants, pris dans les événements qui ont façonné l'Amérique du Nord au XIXe siècle: épidémies à Montréal, expulsion forcée des Indiens Wyandots d'Ohio vers un autre territoire indien par le gouvernement, expansion vers l'ouest, guerre civile américaine, esclavage, conflits entre les tribus indiennes réinstallées et les colons blancs qui ont pris la terre qui leur avait été concédée par le gouvernement américain, l'arrivée du chemin de fer qui a ouvert l'ouest mais qui a traversé leurs terres au Kansas en les contraignant à une deuxième relocalisation et les nombreux défis de la vie vécue sur une frontière.

À travers tous les défis mentionnés ci-dessus, il est remarquable qu’il reste encore aujourd'hui des descendants vivants de cette lignée de notre grande famille élargie.

J'espère que vous apprécierez lire l'histoire de leur vie.

Paul Robitaille
Représentant des États-Unis
Association de la famille Robitaille

NDLR: Le texte qui précède n’est qu’un court résumé du document original anglais de près de 150 pages écrit par Paul Robitaille. Pour prendre connaissance de ce document inédit, suivre le lien suivant.